L’homoecologicus-no-gaspillus, le nouveau super-héros ?

A la date du 2 août, nous avons épuisé la totalité des ressources naturelles produites en un an. En parallèle à cette annonce catastrophique amplement diffusée sur les ondes, le nouveau sauveur de l’humanité est né : c’est l’homoecologicus-no-gaspillus…

PORTRAIT DE L’HOMOECOLOGICUS-NO-GASPILLUS

L’homoecologicus-non-gaspillus est un homme ordinaire. Il s’est réveillé un matin avec le sentiment d’être responsable du changement de climat et de l’état de la terre. Dans son rêve, une mission lui a été confiée, celle d’éviter le gaspillage et d’agir pour la sauvegarde de la planète.

LES ACTIONS DE L’HOMOECOLOGICUS-NO-GASPILLUS

Il a tout d’abord rénové sa maison dans un but anti- gaspillage électrique. Pour plus de confort, il a changé ses volets, ses fenêtres, ses portes pour faire barrage à tout courant d’air. Il a isolé ses combles. Grâce au crédit d’impôt et aux factures réduites, il a gagné de l’argent mais le sentiment d’insatisfaction était toujours présent: il était toujours responsable. Il a alors décidé quotidiennement d’adopter des gestes anti- gaspillage:

  • Electricité: L’homoecologicus éteint la lumière, dès qu’il sort d’une pièce. Il ne chauffe jamais les pièces inoccupées dont il ferme la porte. Il débranche également tout son équipement électrique qu’il ne laisse jamais en veille. Il choisit des éléments électroménagers de classe a+++, moins énergivores, mais il attend leur fin de vie pour les changer.
  • Il étend son linge à l’extérieur. Le sèche-linge, très énergivore, est devenu inutile.
  • Eau: L’homoecologicus ne laisse jamais couler l’eau quand il se lave les dents: il s’empresse de fermer le robinet. Il préfère les douches aux bains.
  • Il a installé un récupérateur d’eau, pour arroser son jardin gratuitement avec la précieuse eau de pluie.
  • Ordures: il pratique le tri sélectif pour que les déchets aient une seconde vie. Il sait que le verre est recyclé, que les bouteilles en plastique sont transformées en pulls ou en oreillers. Les légumes et les fruits vont dans un composteur: il n’achète pas de terreau.
  • Achats: au contenant plastique, il préfère le verre, recyclable à l’infini. Le suremballage lui déplait. L’achat de deux dentifrices dans un seul carton est un bon choix.
  • Dès qu’il en a la possibilité, il achète en vrac les céréales, les lentilles, les noix de cajou… Non seulement, il obtient la juste quantité qu’il pèse mais l’emballage est un simple sac en papier. Il peut aussi remplir son bidon de lessive au distributeur et même son eau de toilette!
  • Il préfère les produits locaux à la faible empreinte carbone. Les tomates, les courgettes, l’ail… ont un meilleur goût et sont moins chers. Il faut dire qu’ils n’ont pas été transportés comme le jeune porc parti de France, qui est revenu adulte, en morceaux, après un séjour en Roumanie…
  • Vie courante: il marche, dès qu’il peut, pendant que la voiture se repose… Il prend la peine de monter les escaliers au lieu de pénétrer dans les ascenseurs. De ce fait, il allie pratique sportive et engagement contre le gaspillage…

LES EFFORTS ANTI- GASPILLAGE RAPPORTENT A L’HOMOECOLOGICUS

Ces actions sont bénéfiques à la nature mais aussi à l’homme responsable, qui apprécie une nature plus belle, avec moins de déchets.

L’homoecologicus-no-gaspillus n’a pas terminé son combat. Toujours responsable, il a convaincu des adeptes, d’autres homoecologicus qui préparent le monde de demain…

pour en savoir plus: http://www.agirpourlaplanete.com/rechercher/gaspillage.html

http://environnement.doctissimo.fr/economiser-l-energie/halte-au-gaspillage/gestes-anti-gaspillage.html